THEMIS et LES FEMMES dans la FRANC Maçonnerie

 

Dans le premier quart du XVIIe siècle, les Constitutions d'Anderson qui organisent la Franc Maçonnerie dite spéculative précisent : "Ceux qui sont admis à être Membres d'une Loge doivent être des gens de bonne réputation, plein d'honneur & de droiture, nés libres & d'un âge mûr & discrets. Ils ne doivent être ni Esclaves, ni Femmes, ni des hommes qui vivent sans morale, ou d'une manière scandaleuse." L'évolution de la société imposera de revoir l'interdit imposé aux femmes, dans la franc maçonnerie en générale par la création d'obédiences mixtes et féminines, mais le débat s'est aussi instauré dans certaines obédiences masculines.

En1903, un membre de la loge THEMIS annonce son intention et celle de plusieurs de ses frères de fonder à CAEN une loge admettant hommes et femmes. Ils constituent une loge provisoire à vocation mixte, le 24 Février 1904. Elle est reconnue par le Suprême Conseil Universel Mixte du DROIT HUMAIN .

Après vote favorable des Frères de THEMIS, leurs locaux sont mis à la disposition de cette loge.

En 1904, le conseil de l'Ordre du GRAND ORIENT rappelle aux sept membres fondateurs de la loge mixte l'interdiction qui leur est faite de poursuivre leur entreprise.

Entre 1901 et 1911, les Francs-Maçons de la loge THEMIS poursuivent des travaux ayant trait à la place de la femme dans la Franc-Maçonnerie et dans la vie politique. Ils formulent de nombreux voeux répétant toujours avec insistance leur souhait de voir admettre les femmes dans la Franc-Maçonnerie.

En 1911, un frère de THEMIS demande à nouveau la modification du règlement général en vue d'améliorer les rapports du GRAND ORIENT avec les autres obédiences, (organisation d'une loge d'adoption sous le patronage de THÉMIS). Mais les formalités à accomplir sont longues. La guerre de 1914 éclate avant que soit mise en place la loge mixte.

En 1920, un frère de THEMIS, , est à nouveau chargé d'un rapport sur l'admission des femmes dans la Franc-Maçonnerie. La loge conclut à son plein accord avec l'admission de la femme au même titre que l'homme.

Au Convent, il a été envisagé de renvoyer encore à l'étude la question de la Maçonnerie exclusivement masculine, ou exclusivement féminine ou mixte. On organise une consultation de toutes les loges. A CAEN. à l'unanimité, la loge THEMIS confirme ses votes précédents.

Le représentant de THEMIS au Convent de 1921 ajoute cette clause qui fera, cependant, reconnaître l'obédience du DROIT HUMAIN.

Aussitôt après ce convent de 1921, le 24 novembre, 7 frères de THEMIS ouvrent la Loge Mixte qui prendra le nom d'ISIS et se réunira dans le local de Thémis.

Si ISIS est à l'heure actuelle une Loge de qualité, c'est que tous ces Anciens surent montrer courageusement la voie.

Aujourd'hui, la question de l'admission des femmes au Grand Orient de France est plus que jamais d'actualité... à suivre !

Retour au sommaire


 

tdm.doc
Bienvenu sur le site de la loge Thémis